L’artiste Heba Y. Amin fonde son travail sur des recherches minutieuses qui examinent la convergence de la politique, de la technologie et de l’architecture. Les idées techno-utopiennes, telles qu’elles se manifestent dans les rouages caractéristiques de la puissance douce coloniale, sont au cœur de l’œuvre d’Amin. Partant de l’idée que le paysage est une expression du pouvoir politique dominant – Heba Y. Amin cherche des tactiques de subversion et d’autres techniques pour miner les systèmes consolidés et renverser les récits historiques par une pratique spatiale critique.

Amin enseigne au Bard College de Berlin, elle est titulaire d’un doctorat en histoire de l’art à la Freie Universität et actuellement membre de Field of Vision à New York. Elle est la co-fondatrice du Black Athena Collective, la conservatrice des arts visuels pour la revue MIZNA (US), et la co-curatrice du programme biennal de résidence DEFAULT avec l’association Ramdom (IT).
Amin possède également un vaste répertoire en art oratoire et a récemment été artiste résidente au programme de la Künstlerhaus Bethananien à Berlin. En outre, Amin est également l’une des artistes à l’origine de l’action de graffiti subversive sur le plateau de la série télévisée “Homeland” qui a reçu une attention médiatique mondiale.
Amin vit et travaille à Berlin.

  • Facebook
  • Twitter
  • Pinterest
  • Google +