Chapitres

AtWork Harare Chapitre 13

Chapitres

AtWork Harare Chapitre 13

Harare, Zimbabwe
20-24 novembre 2018

Partenaires:

The National Gallery of Zimbabwe

Thème:

“I Had a Dream”

Leader:

Simon Njami et Andrew Tshabangu

“Nous voulons poursuivre des rêves utiles, des rêves qui peuvent devenir réèls. À partir de l’exemple de tous ceux et de toutes celles qui ont eu un rêve qui a changé le monde, il est important que les jeunes en soient inspirés, et qu’ils sachent que quand on s’y met, un bon rêve peut se réaliser.”

Simon Njami, leader de AtWork Harare

AtWork Kampala Chapitre 13 a été mis en place par Moleskine Foundation en partenariat avec la galerie nationale du Zimbabwe, qui a aussi accueilli le workshop.
C’était la quatrième et dernière étape de Tour AtWork 2018 “I Had a Dream”.

Simon Njami à propos du sujet : “C’est une école de liberté et d’engagement social, parce qu’aucun changement ne peut être accompli par une seule personne. Si Nelson Mandela, Mahatma Ghandi ou Martin Luther King, pour nommer quelques rêveurs, sont venus à bout de leurs efforts, c’est avant tout parce qu’ils ont su convaincre au-delà de leur ego. Il est temps de dire aux mômes qui représentent notre futur qu’il n’y a rien de pire que le fatalisme. Nous sommes nés ce que nous sommes nés, mais nous devenons ce que nous avons fait. En quelques mots,‘I Had a Dream” est un appel à l’action, ici et maintenant.”

Le Workshop

Le workshop s’est déroulé à Harare au Zimbabwe du 19 au 26 novembrr 2018 et a été dirigé par le renommé photographe sud-africain Andrew Tshabangu, en compagnie de notre invité spécial, notre conseiller Simon Njami. 18 jeunes talents créatifs venant du Zimbabwe, d’Afrique du Sud et de Namibie ont été rassemblés et guidés par les leaders afin de débattre, apporter des critiques et partager des opinions sur leurs rêves. Le résultat créatif de ces réflexions a été versé par la suite sur les carnets par chaque participant, ce qui a produit 18 projets de rêves qui seront exposés durant la dernière exposition internationale de la tournée “I had a dream” en 2019.

“Pour nombreux et nombreuses parmi nous, cela est seulement le commencement, c’est le point de départ pour une réflexion plus profonde, introspective et méditative.”

Olivia Botha, participante AtWork Harare

Le Leaders: Simon Njami

Simon Njami est commissaire indépendant, professeur, critique d’art et écrivain basé à Paris. Il est le co-fondateur et éditeur-en-chef de La Revue Noire, une publication d’art contemporain Africain extra-occidental. Il a été le directeur artistique de la Biennale de la photographie africaine de Bamako pendant dix ans, et commissaire du premier pavillon africain à la 52ème Biennale de Venise en 2007. Njami a réalisé de nombreuses expositions d’art africain et de photographie, y compris Africa Remix (2004/2007) et la première foire d’art africain qui a eu lieu à Johannesburg en 2008. Sa nouvelle exposition, La Divine Comédie, a commencé un tour mondial en 2014 depuis le MMK, Musée d’Art Moderne de Francfort, pour continuer au SCAD Museum of Art (Savannah, USA) encore en 2014 et au Smithsonian Museum of African Art (Washington DC, USA) en 2015. Njami est directeur des masterclasses panafricains de photographie, projet qu’il a conçu avec le Goethe Institute, et il est aussi directeur artistique de la Fondation Donwahi en Côte d’Ivoire et le conseiller pour la collection Sindika Dokolo, et enfin, il est le secrétaire du jury spécialisé du prix World Press Photo.C’est le directeur artistique de la première édition de la Biennale Off du Caire (2015) et de l’édition 2016 et 2018 de Dak’Art, la biennale d’art de Dakar, Sénégal, la première et la plus importante biennale d’art contemporain du continent africain.

Andrew Tshabangu

Andrew Tshabangu est un photographe sud-africain, né à Soweto en 1966. Ses photographies ont fait partie de nombreuses expositions internationales. Tshabangu est connu pour sa fuligineuse lumière surréelle et pour documenter les rituels des communautés noires au sein des villes africaines. Tshabangu exprime la fascination du fait de photographier l’intérieur des espaces habités sans la présence physique des habitants.
En 2015 il a participé à l’exposition “La Divine Comédie : Paradis, Purgatoire, Enfer”, revue par des artistes africains contemporains (Musée Scad, USA & Moderne Kunst Frankfurt/Main (MMK), Francfort, Allemagne). Cela dit, Tshabangu a affirmé que son travail était déjà antérieurement un reflet de l’idée de Dante d’Enfer, de Paradis et de Purgatoire, et de la religion en général.
Tshabangu est représenté par la galerie MOMO et a exposé dans le monde entier. Andrew a connu AtWork en décembre 2016 pendant Addis Foto Fest et nous l’avons par la suite invité à conduire le chapitre de Harare.

“Les rêves sont la force motrice qui te libère d’où tu te trouves”

Simon Njami

34

 

L’ Expérience

Le workshop s’est déroulé à la galerie nationale du Zimbabwe, où les participants ont tenu une discussion collective à propos de leurs rêves, de leur particularité en tant qu’êtres humains, à propos de leurs aspirations professionnelles et personnelles. La spécificité de l’expérience à Harare a été que le jour précédent au workshop il y a eu un cours de formation de formateurs conduit par Simon Njami avec les artistes et éducateurs contemporains locaux les plus en vogue, qui pourraient potentiellement devenir les futurs leaders AtWork. Les formateurs et les formatrices ont donc participé au workshop afin d’ observer le processus et aussi pour y participer activement. Les étudiants ont pu ainsi avoir l’occasion d’être guidés et recevoir l’assistance de renommés talents locaux tels que Berry Bickle, Kudzanai Chiurai, Dana Whabira, ainsi que par la spécialiste de l’éducation à la galerie nationale du Zimbabwe Fadzai Muchemwa et par la curatrice du Zeitz MOCAA de Cape Town Tandazani Dhlakama. Les échanges entre les artistes et les participants ont nourrit l’expérience et rendu possible la réalisation plusieurs solutions créatives pour les carnets.

“La découverte de l’identité arrive en même temps que la compréhension de devoir abattre des murs afin que la transformation advienne. Ces murs peuvent nous bloquer mentalement et physiquement.
Réaliser le rêve est le premier pas à franchir pour se libérer.”

d’après l’énoncé curatorial de l’exposition AtWork Harare “I had a dream” par Edzai Nyakunu et Tashinga Majiri.

L’Exposition

Les carnets Moleskine créés par les participants pendant le workshop ont été exposés auprès de la National Gallery of Zimbabwe dans une exposition co-curatée avec les participants mêmes sous la supervision de Simon Njami. Inaugurée le 26 novembre elle restera en place jusqu’au 7 janvier 2019. Un catalogue spécial contenant les rêves de tous les participants et les carnets associés fa été conçu et réalisé par les participants mêmes.

Liste des participants

  • Olivia Botha

    Trevor Timothy Chamboko

    Nyasha Chanaiwa

    Kristina Egbers

    Kimberly Tatenda Gakanje

    Actofel Ilovu

    Lenon Kaparadza

    Gamuchirayi Kasanga

    Tusichile Kasito

    Tinashe Ropafadzo Madzivadondo

  • Tashinga Luckmore Majiri

    Nyasha Motsi

    Claire Rufaro Munjoma

    Munashe Munyavi

    Kundai Nathan

    Edzai Nyakunu

    Progress Nyandoro

    Moline Shoniwa

    Takudzwa Olga Sinoia

    Neville Starling

Partenaires

  • Partenaires:
    The National Gallery of Zimbabwe

    Directrice exécutive:
    Doreen Sibanda

    Curateur en chef:
    Raphael Chikukwa

    Coordinatrices AtWork Chapitre 13:
    Valerie Sithole, Fiona Chimombe

    Images:
    Unique Pictures

    Vidéos et édition:
    Luca Dimoon

    Remerciement spécial à:
    Raffaele Bellezza

Télécharger les documents

Partager