Chapitres

AtWork N’Djamena Chapitre 11

Chapitres

AtWork N’Djamena Chapitre 11

N’Djamena, Tchad
2-6 juillet, 2018

Partenaires:

Djamah Afrik, Musée National du Tchad

Thème:

I Had a Dream

Leader:

Simon Njami

“Nous voulons poursuivre des rêves utiles, des rêves qui peuvent devenir réèls. À partir de l’exemple de tous ceux et de toutes celles qui ont eu un rêve qui a changé le monde, il est important que les jeunes en soient inspirés, et qu’ils sachent que quand on s’y met, un bon rêve peut se réaliser.”

Simon Njami, leader de AtWork N’Djamena

AtWork N’Djamena Chapitre 11 a été implanté par Moleskine Foundation en partenariat avec l’organisation culturelle locale Djamah Afrik et le Musée National du Tchad qui a aussi accueilli le workshop.
C’était la deuxième étape du Tour AtWork 2018 “I had a dream”, lequel poursuivra sa route à Kampala et à Harare.

Simon Njami à propos du sujet : “C’est une école de liberté et d’engagement social, parce qu’aucun changement ne peut être accompli par une personne toute seule. Si Nelson Mandela, Mahatma Ghandi ou Martin Luther King, pour nommer quelques rêveurs, sont venus à bout de leurs efforts, c’est avant tout parce qu’ils ont su convaincre au-delà de leur ego. Il est temps de dire aux mômes qui représentent notre futur qu’il n’y a rien de pire que le fatalisme. Nous sommes nés ce que nous sommes nés, mais nous devenons ce que nous avons fait. En quelques mots, ‘I Had a Dream” est un appel à l’action, ici et maintenant.”

Le Workshop

Le workshop a eu lieu à N’Djamena au Tchad du 2 au 6 juillet 2018 et a été conduit par notre conseiller Simon Njami, célèbre commissaire artistique international, auprès du Musée National du Tchad. 27 jeunes talents créatifs provenants de différents milieux, des réalisateurs, producteurs, acteurs et actrices, stylistes, entrepreneurs, écrivains ont été rassemblés et guidés par Simon Njami afin de débattre, apporter des critiques et partager des opinions sur leurs rêves. Le résultat créatif de ces réflexions a été renversé par la suite sur les carnets par chaque participant, ce qui a produit 27 projet de rêves qui seront exposés durant la dernière exposition internationale de la tournée “I had a dream” en 2019.

36867433_10155456098516288_2329069904587653120_n

“Grâce à ce workshop conduit par Simon Njami nous avons appris à reconnaître nos rêves et nos talents cachés. Pendant 5 jours nous avons parlé de nos rêves et des outils nécéssaires pour qu’ils se réalisent. Ceci nous a permis de trouver la force de penser à ces moyens là.”

Mélanie Nichakbé, participante AtWork N’Djamena.

Le Leader: Simon Njami

Simon Njami est commissaire indépendant, professeur, critique d’art et écrivain basé à Paris. Il est le co-fondateur et éditeur-en-chef de La Revue Noire, une publication d’art contemporain Africain extra-occidental. Il a été le directeur artistique de la Biennale de la photographie africaine de Bamako pendant dix ans, et commissaire du premier pavillon africain à la 52ème Biennale de Venise en 2007. Njami a réalisé de nombreuses expositions d’art africain et de photographie, y compris Africa Remix (2004/2007) et la première foire d’art africain qui a eu lieu à Johannesburg en 2008. Sa nouvelle exposition, La Divine Comédie, a commencé un tour mondial en 2014 depuis le MMK, Musée d’Art Moderne de Francfort, pour continuer au SCAD Museum of Art (Savannah, USA) encore en 2014 et au Smithsonian Museum of African Art (Washington DC, USA) en 2015. Njami est directeur des masterclasses panafricains de photographie, projet qu’il a conçu avec le Goethe Institute, et il est aussi directeur artistique de la Fondation Donwahi en Côte d’Ivoire et le conseiller pour la collection Sindika Dokolo, et enfin, il est le secrétaire du jury spécialisé du prix World Press Photo.C’est le directeur artistique de la première édition de la Biennale Off du Caire (2015) et de l’édition 2016 et 2018 de Dak’Art, la biennale d’art de Dakar, Sénégal, la première et la plus importante biennale d’art contemporain du continent africain.

“AtWork m’a donné l’espoir de poursuivre mon chemin afin de devenir un jour dessinateur de bande-dessinée et de ne pas baisser les bras, de pas me sentir marginalisé, mais au contraire d’avoir confiance en moi-même et en mes rêves.”

Yangwang Cam-Cam, participant AtWork N’Djamena.

L’ Expérience

C’était en décembre 2017 et nous étions en plein milieu du workshop AtWork à Douala conduit par Simon Njami lorsque nous avons été abordés par Oumaté Abdoulaye Abdul, responsable culturel à N’Djamena, lequel avait fait toute la route depuis le Tchad pour comprendre ce qu’était AtWork. Il est venu nous voir pendant la pause et nous a sollicités d’amener au plus tôt AtWork au Tchad, pays qu’il nous a décrit affamé de culture et malheureusement en manque malgré tous ces jeunes gens impatients de pouvoir s’exprimer créativement.

C’est la motivation personnelle de Oumaté d’activer un changement qui a permi de concrétiser AtWork N’Djamena 7 mois après. Nous avons pris contact avec son organisation culturelle Djamah Afrik et nous avons travaillé ensemble afin d’amener AtWork dans ce contexte complexe.
De jeunes locaux de différents milieux ont eu la chance de se rencontrer, de discuter et d’échanger autour du thème : “I had a dream”, en poursuivant ainsi l’étape créative commencée avec AtWork Tour à Rome.

“Stimuler la pensée critique à N’Djamena est un enjeu crucial, il se passe très peu ici du point de vue culturel, mais il y a la volonté et le désir que cela change”

Oumaté Abdoulaye Abdul, Partenaire AtWork N’Djamena

L’ Exposition

Les carnets Moleskine créés par les participants pendant le workshop ont été exposés au Musée National du Tchad. L’exposition était co-curatée par les participants avec la supervision de Simon Njami. Inaugurée le 8 juillet, elle a continué jusqu’au 20 juillet. Un catalogue spécial, composé de tous les rêves et de leurs carnets respectifs a été publié.

Liste des participants

  • Komna Marie Madeleine

    Monemadji Publertine Yalde

    Idriss Adoum Idriss

    Memsol Nadjiyena Mayan

    Arnauld Badjonre

    Nichakbe Melanie

    Anne-Marie Kadja Balé Mando

    Alio Hachim Alio

    Mariam Abdelhunwanou

    Djeguemde Maturin

    Roland Gotongar

    Bani Ganga Aristode

    Natoï-Allah Djimasra

  • Yanwang Junior

    Halam Gael

    Soukibe Francis

    Pale Dirsala Germain

    Guidimbaye Apollinaire

    Karima Abdoul

    Rubain Adoum Klamong

    Djimyena Innocent

    Aicha Bachar

    Solange Nepidimbaye

    Amata Laotaye

    Mouine Albissati Al Namai

    Raoul Nadjidoumde

    Bicrabe Bantola

Partenaires

  • Partenaires:
    Djamah Afrik, Museo Nazionale del Ciad

    Coordinateur AtWork Chapitre 11:
    Oumaté Abdoulaye Abdou

    Photos:
    Bichabe Bantola

    Vidéo et montage:
    Luca Dimoon

    Remerciements spéciaux à:
    Philippe Adoum Ngariam , Institut Français du Tchad, Maxime Damsou, Renaud Masbe (l’Ecole de l’Audio-visuel), Raffaele Bellezza

Télécharger les documents

Partager